Bouchons Hong Kong

Les conseillers en urbanisme du gouvernement vont rejeter officiellement ce vendredi en réunion un nouveau projet très controversé consistant à supprimer une partie de la ligne de Tramway sur l’ile de Hong Kong.

L’urbaniste Sit Kwok-keung a soumis une proposition consistant à supprimer la portion entre Central et le centre Wan Chai pour résoudre les problèmes d’embouteillages.

Une proposition similaire, qui avait fait scandale, avait déjà été rejetée en 2015, l’opinion publique étant très attachée au Tramway, qui fête ses 113 ans cette année !

Sit Kwok-keung se justifie en expliquant que les trams occupent un espace précieux sur une partie du réseau routier le plus encombre de l’ile.

Il estime que les deux-tiers de l’espace est tout simplement perdu (tout simplement parce que les trams ne circulent pas toujours au touche-a-touche comme le autres véhicules.)

embouteillages Central

En outre, supprimer les tramways sur cette portion de la route éviterait des accidents, comme celui d’avril dernier au cours duquel un Tram “prêt à manger” (si si, la marque compte !), s’était renversé en travers de Des Voeux Road Central juste devant HSBC.

Le ministère des transports et le bureau de l’urbanisme ont déjà rejeté cette proposition mais le sujet sera néanmoins abordé vendredi lors de la réunion du Town Planning Board.

Les mauvaises langues ajouteront qu’en journée il est plus rapide de se déplacer à pied entre Wan chai et a Central et elles n’auront pas tort. Mais c’est oublier qu’il pleut souvent, que les trams sont climatisés et que beaucoup d’usagers ont une mobilité réduite.

Comme l’ont souligné les opposants à ce projet, empêcher les voitures et les vans de se garer en double, voire en triple file en fin d’après-midi sur cette portion du trajet (il s’agit de voitures avec chauffeurs qui attendent leurs boss) résoudrait la moitié du problème.

“La suppression du tram ne dégagerait pas forcément plus de place sur la route. Les passagers se tourneraient vers d’autres types de transports, avec de nouveaux véhicules sur la route, et, in fine, encore plus de bouchons” a, par ailleurs, déclaré le ministre des transports Frank Chan Fan.

Tramway 151 hong kong

L’arrêt du tramway, appelé “ding ding” à Hong kong (en raison du bruit de la cloche) affecterait quotidiennement le trajet 110,000 personnes a-t-il ajouté.

Par ailleurs, si on supprimait le tram sur cette portion de la route, la liaison entre les deux terminus de Kennedy Town et Shau Kei Wan serait interrompue (pas con monsieur le ministre, a moins de construire un tunnel, on finirait en effet avec deux lignes distinctes.)

Le bureau de l’urbanisme a reçu près de 6.000 courriers de citoyens opposés à cette suppression. En 2015, ils avaient été 22,000 a exprimé leur mécontentement.

Hong Kong Tramways qui gère les 164 tram en circulation, est sans surprise opposée à la suppression de cette portion de voix, qui fait partie du patrimoine historique de la ville.

C’est d’ailleurs le seul réseau de tramways à deux étages au monde. Depuis 2009 il est exploité par la filiale chinoise de Veolia Transport – RATP et transporte 200.000 personnes chaque jour.

“Le tramway est le moyen de transport le moins cher, le plus pratique et le plus écologique de Hong Kong. Nous espérons sincèrement que le bureau de l’urbanisme rejettera cette proposition”, ont-ils ajouté.

Sit Kwok-keung n’est pas un nouveau venu en la matière. En 2015, il avait proposé de transformer le building de l’armée chinoise à Admiralty en hôtel de luxe (LOL).

building armee chinoise hong kong