Les vélos verts de Gobee.bike arrivent à Lille

La startup Gobee.bike vient de lancer à Lille, et dans plusieurs communes proches, un nouveau service de vélos partagés sans borne, un concept très populaire en Chine.

Fondée il y a quelques mois à Hong Kong par le Français Raphaël Cohen, ce dernier a fait de l’Europe sa terre de conquête. Il souhaite couvrir une dizaine de villes en France et sur le continent d’ici la fin de l’année selon Business Insider France.

Pourquoi le choix de Lille ?

Après une phase de test qui s’est déroulée en avril à Hong-Kong (dans les Nouveaux Territoires), le service a donc été lancé à Lille le 5 octobre dernier, avec 400 vélos.

Si Lille a été choisie, c’est “parce que la politique de la ville sur le vélo est dynamique, que le terrain est plat” et que les températures sont clémentes, explique Raphaël Cohen.

A moyen terme, l’entreprise compte installer plusieurs milliers de vélos par ville, selon la densité de population. A titre d’exemple, Lille compte plus de 2000 vélos en libre-service (Vlille) quand Paris monte jusqu’à 19.000 Vélib en circulation.

Où récupérer et garer son vélo ?

Si la startup peut se fixer cet objectif, ce n’est pas seulement parce qu’elle dispose des fonds. C’est aussi qu’elle n’a besoin d’aucune infrastructure publique.

En effet, par rapport à la majorité des systèmes en France, le vélo vert fluo n’est relié à aucune borne. Géolocalisé, vous pouvez le laisser dans les parkings à vélo mais aussi dans la rue, en bas de chez vous. Il s’agit du concept de free floating.

Combien ça coûte ?

Son modèle économique repose sur une tarification de 50 centimes par demi-heure, en plus d’une caution de 50 euros lors de l’inscription (15 euros pour les premiers inscrits).

Il n’y aura pas d’abonnement. Gobee.bike cible avant tout les cyclistes occasionnels qui recherchent de la simplicité et de la rapidité de location.

Un concept populaire en Chine

Cette ambition est soutenue par la dernière levée de fonds de 9 millions de dollars réalisée en août 2017, auprès de Grishin Robotics, un fonds dirigé par le cofondateur de Mail.Ru Dmitry Grishin, et avec la participation d’Alibaba.

En Chine, le concept des vélos en libre-service, sans bornes, existe depuis plusieurs années et Télé Matin a recemment réalisé un excellent reportage à ce sujet !