Hausse de revenus en août pour les casinos de Macao (malgré le typhon)

Casino Macao inondation

Les casinos de Macao ont annoncer une hausse de 20% des revenus du jeu en août malgré un typhon dévastateur qui a fait au moins 10 morts dans le territoire semi-autonome.

Le typhon Hato qui a déferlé fin août sur l’ancien comptoir portugais a débouché sur la démission du patron des services météorologiques, un discours d’excuses du chef du gouvernement et le déploiement de l’armée chinoise pour participer aux secours.

La tempête avait plongé les casinos dans le noir. Les établissements de jeu avaient dû recourir à des générateurs tandis que les machines à sous et les climatiseurs avaient été arrêtés. Certains, comme le Grand Lisboa, avaient tout simplement fermé leurs portes.

Inondations macao

Pour le mois d’août, les revenus ont atteint 22,68 milliards de patacas (2,3 milliards d’euros), en hausse de 20,4% sur un an, signant le 13ème mois consécutif d’augmentation.

Le territoire semi-autonome est le seul endroit de Chine où le jeu est autorisé et les riches Chinois aiment y dépenser des fortunes.

La capitale mondiale des casinos, loin devant Las Vegas en termes de chiffre d’affaires, a connu quelques années difficiles à cause de la campagne anti-corruption lancée par Pékin en 2014. Nombre de clients VIP avaient alors renoncé à aller flamber à Macao.

Galaxy Casino Sky 32 VIP lounge Macao

Pour faire face, les casinotiers ont misé sur la clientèle de masse, ouvrant de gigantesques complexes qui proposent toute une gamme d’activités, entre dîners gastronomiques et parcs à thème, afin de compenser la perte des revenus de l’élite. La situation a commencé à se retourner en août 2016 grâce à ces efforts de diversification et au retour des VIP.

D’ici 2018, deux nouveaux complexes ouvriront leur portes. MGM Cotai comptera un spa, une salle de spectacle géante offrant plusieurs types de divertissement et 1.500 chambres d’hôtel. Le Grand Lisboa Palace de SJM comportera lui des hôtels Lagerfeld et Versace.

MGM Cotai construction

En 2016, les casinos avaient réalisé plus de 220 milliards de patacas (22,7 milliards d’euros) de recettes, soit plus de la moitié du PIB du territoire.