Baisse des profits pour le transport aérien chinois

China Southern Airlines Airbus A380

La compagnie aérienne China Southern a vu son bénéfice net plonger au premier semestre, entamé par le renchérissement des prix du kérosène, tandis que sa rivale China Eastern ne se maintenait dans le vert qu’à la faveur d’une cession exceptionnelle.

China Southern, basée à Canton, et sous contrôle étatique, a vu son bénéfice net reculer de 11% sur un an sur la période janvier-juin, à 2,77 milliards de yuans (352 millions d’euros).

La nouvelle intervient alors que la compagnie hongkongaise Cathay Pacific a fait état de sa plus lourde perte semestrielle depuis au moins 20 ans.

La facture de kérosène explose

Un bond de plus de 30% de ses coûts opérationnels a précipité dans le rouge les comptes de China Southern, la compagnie aérienne la plus grande d’Asie, le net renchérissement des prix du carburant éclipsant ses recettes.

Les compagnies chinoises continuent néanmoins de profiter à plein de l’expansion spectaculaire du trafic aérien dans le pays, dopé par l’essor de la classe moyenne et le développement accéléré du tourisme.

En témoigne le chiffre d’affaires opérationnel toujours solide de China Southern, en hausse de 11,7% au premier semestre, à 57,82 milliards de yuans (7,3 milliards d’euros).

De son côté, China Eastern a fait part mercredi d’un bond de 34,4% sur un an de son bénéfice net pour le premier semestre, à 4,34 milliards de yuans (551 millions d’euros).

Une hausse en trompe-l’oeil, due essentiellement au 1,9 milliard de yuans engrangé grâce à la vente d’une filiale dans le secteur de la logistique.

Car China Eastern n’a pas été épargnée non plus par la flambée des prix du carburant: sa facture de kérosène a explosé de 45% sur un an.

“Les cours internationaux du pétrole brut ont augmenté considérablement, en partant d’une base de comparaison relativement basse l’an dernier”, a observé avec grande circonspection la compagnie dans un communiqué.

Concurrence dans le transport aérien chinois

Par ailleurs, son chiffre d’affaires opérationnel a certes augmenté de presque 10% au premier semestre, mais l’intensification de la concurrence sur les routes aériennes internationales entame d’ores et déjà ses revenus, a prévenu le groupe.

China Eastern, désormais soucieuse de s’étendre en Europe, s’est illustrée fin juillet avec l’annonce d’un partenariat avec Air France-KLM, dans lequel la compagnie chinoise investira 375 millions d’euros pour une participation de 10%.