Tsz Shan Monastery
Tsz Shan Monastery @ Mike Leung - Flickr

Le premier musée hongkongais célébrant la culture bouddhiste vient d’ouvrir au sein du Tsz Shan Monastery, situé sur les hauteurs verdoyantes de Tai Po.

Ce temple bouddhiste a ouvert ses portes en 2015 après plus de 10 ans de construction. Il a entièrement été financé par le tycoon hongkongais Li Ka-shing.

Le site est connu pour sa statue de bronze, haute de 76 mètres, représentant Guan Yin, déesse de la Miséricorde. Il existe d’autres représentations célèbres de cette divinité, dont la fameuse statue de 108 mètres de haut situé sur l’île de Hainan.

Un musée richement doté

statues de bouddha

Dans ce tout nouveau musée, les visiteurs pourront découvrir une centaine de statues venues du Japon, d’Inde ou de Birmanie ainsi que 43 textes sanskrits.

Le bâtiment qui abrite le Tsz Shan Monastery Buddhist Art Museum est situé au pied de la statue et la très riche collection d’art bouddhique s’étale sur près de 2230 m2.

Tête de bouddha dynastie Ming
Li Ka-shing présente une tête de bouddha datant de la dynastie Ming (1368-1644).

C’est à nouveau Li Ka-shing, via sa fondation, qui a financé le projet. Le musée aurait couté la bagatelle de 340 millions d’euros, selon le site chinois Cai Xing Global.

Un monastère équipé de vitres pare-balles

Le sanctuaire peut accueillir jusqu’à 80 moines (et nonnes). L’un des trois dortoirs offre une vue imprenable sur Tolo Harbour et sur la montagne de Pat Sin Leng.

Ce dortoir “de luxe” a la particularité d’offrir cinq chambres d’exception, équipées de fenêtres et de portes pare-balles – ce qui tranche singulièrement avec l’esprit du lieu.

Temple bouddhiste Tsz Shan Monastery

La rumeur veut que la chambre la plus luxueuse soit réservée à Li Ka-shing. Ce fervent bouddhiste prend à sa charge tous les frais de fonctionnement du monastère.

En réalité, ces chambres sécurisées sont à la disposition de tous les invites importants, tels que le patriarche suprême de Thaïlande, Somdet Phra Arayawongsakhatayan.

Moine monastère Tsz Shan

Le monastère de Tsz Shan abrite d’autres merveilles, parmi lesquelles trois temples bouddhistes, la tour du tambour, celle de la cloche, ou encore un arbre de la Bodhi.

Réservez vos billets gratuitement

Le musée ouvre au public à partir du 1er mai. L’admission est gratuite mais il faut impérativement réserver vos billets en ligne [www.tszshan.org] ou au 2123 8666.

Le quota de visiteurs est limité quotidiennement (400/500 tickets) ce qui occasionne une forte demande. L’ouverture des réservations se fait un mois à l’avance.

textes sanskrits

Le monastère ne dispose ni de point de restauration, ni de distributeur de boissons. Si vous choisissez d’amener un encas, rappelez-vous que la viande et l’alcool y sont interdits. Toutes les règles à observer sont récapitulées ici.

Vous trouverez sur cette même page, la liste des bus qui desservent le monastère. Seule une course en taxi vous épargnera les 15 minutes de marche jusqu’à l’entrée.

Voici, en vidéo, les plus belles pièces du musée. Bonne visite !