Une grenade découverte dans les pommes de terre

grenade première guerre mondiale

Une grenade allemande datant de la Première Guerre mondiale a été découverte dans une cargaison de pommes de terre importées de France et à destination d’une usine de production de chips de Hong Kong, a annoncé la police.

L’engin mesurant huit centimètres de large et pesant un kilogramme, a été retrouvé samedi à l’usine Calbee Snacks (située à Tseung Kwan O Industrial Estate).

L’autre information du week-end c’est donc qu’il n’y a pas que les madeleines Saint Michel et les bières 1664 qui améliorent la balance commerciale française au 7-eleven.

Les démineurs neutralisent la grenade

La grenade était dans un état instable car elle avait été dégoupillée mais n’avait pas explosé, a déclaré à la presse le commissaire Wilfred Wong Ho-hon.

La police hongkongaise a publié, sur Twitter, une vidéo montrant des démineurs en train de placer la grenade dans un égout avant de la faire exploser :

La grenade, ramassée par erreur (ou alors l’exportateur français est farceur) aurait été abandonnée dans une tranchée durant la Première Guerre mondiale. Plusieurs de ces tranchées, rebouchées, sont depuis devenues des champs de pommes de terre.

Les pommes de terre françaises destinées à l’export, passent généralement le cap d’un détecteur de métaux, qui n’a pourtant rien décelé.

Des bombes américaines régulièrement désamorcées

L’année dernière, trois bombes de la Seconde guerre mondiale ont été retrouvées à Hong Kong, dont deux sur le chantier de construction du MTR à Wan Chai.

Il n’est pas rare que des promeneurs ou des ouvriers tombent sur des bombes ou des munitions non explosées à Hong Kong, théâtre de violents combats entre le Japon et les alliés entre l’invasion japonaise de décembre 1941 et la libération de la ville à l’été 1945.

Le territoire, alors dirigé par le gouverneur japonais Rensuke Isogai, fut tapissé de bombes par les américains en 1941 au début de la campagne Pacifique.