Le Club Med fait son retour en Bourse à Hong Kong

Club Med Guilin
@ France TV info "Vacances : la révolution Club Med"

Vendredi 30 novembre 2018 – le chinois Fosun Tourism Group, propriétaire du Club Med, a lancé vendredi son introduction à la Bourse de Hong Kong.

Fosun Tourism Group, pôle tourisme du conglomérat Fosun, a indiqué qu’il allait proposer 214,2 millions d’actions à un prix compris entre 15,60 et 20,00 HKD.

Il espère lever entre 375 et 481 millions d’euros lors de la cotation qui interviendra dans deux semaines (le 14 décembre 2018), selon l’AFP.

La guerre commerciale sino-américaine

Cette introduction en Bourse est la dernière en date à Hong Kong, où environ 37,5 milliards d’euros ont été levés cette année, soit deux fois plus que l’année dernière.

Mais certaines entreprises, dont le géant des smartphones Xiaomi, ont connu des débuts difficiles cette année dans un marché affecté par l’incertitude liée à la guerre commerciale sino-américaine et aux ralentissements économiques mondial et chinois.

Fosun, le “rhinocéros gris”

À l’image de Wanda, Fosun fait partie des rhinocéros gris, ces mastodontes chinois s’étant bâti de façon fulgurante un empire international à coup d’acquisitions retentissantes.

Ce sont des conglomérats privés qui bénéficient de solides relais politiques mais dont l’endettement colossal est désormais jugés menaçants pour le système financier chinois.

Le groupe Fosun est basé à Shanghai est présent dans l’immobilier, la finance, les produits pharmaceutiques, l’acier et le divertissement.

Il a dégagé au premier semestre 2018 un bénéfice net de 6,7 milliards de yuans (847,2 millions d’euros), contre 6,18 pour les six premiers mois de 2017.

Fosun Shanghai

Lundi 3 septembre 2018 – Fosun International a annoncé vendredi que sa branche Fosun Tourism Group, qui comprend notamment le Club Med, avait déposé sa demande d’introduction à la Bourse de Hong Kong.

Fosun International avait obtenu le 4 juillet l’autorisation de la Bourse de Hong Kong de procéder à la scission de sa filiale tourisme et loisirs en vue de sa prochaine cotation.

Le groupe chinois a précisé vendredi dans un communiqué, repris par Reuters, qu’il mettrait en Bourse au moins 25% du capital de sa filiale.

Jeudi 5 juillet 2018 – Trois ans après son retrait de la Bourse de Paris, suite à son rachat par Fosun, le Club Med s’apprête à faire son retour en Bourse, selon Les Echos.

Le conglomérat chinois vient d’annoncer qu’il allait scinder sa filiale tourisme et loisirs (Fosun Tourism & Culture Group) en vue de l’introduire à la Bourse de Hong Kong.

Cette filiale regroupe donc Club Med, mais aussi une coentreprise chinoise constituée avec le voyagiste Thomas Cook ainsi que l’hôtel Atlantis Resort de Sanya.

Fosun, qui a reçu mardi le feu vert des autorités boursières de Hong Kong, ne donne à ce stade pas de détails sur le calendrier et les modalités financières de l’opération.

Le Club Med était valorisé à 939 millions d’euros pour 100 % du capital lors de sa reprise par Fosun, début 2015, à l’issue de la plus longue OPA de l’histoire de la Bourse de Paris opposant le conglomérat chinois à l’homme d’affaires italien Andrea Bonomi.

La nouvelle vie chinoise du Club Med

Le Club Med accélére son développement auprès de la clientèle chinoise. Les Chinois sont désormais les premiers clients des quelque 70 établissements dans le monde.

Toutes nationalités confondues, le Club Med a reçu plus de 1,3 million de clients en 2017, en hausse de 6,6 % par rapport à 2016.

Le Club Med a lancé, l’an dernier en Chine « Club Med Joyview », un concept d’établissement à proximité des grandes villes, dont les deux premiers resorts ont été ouverts à Anji (près de Shanghai) et à Beidaihe (une station balnéaire près de Pékin).

Club Med Joyview Anji
@ Club Med

Club Med compte notamment profiter du boom de la pratique du ski au sein de la classe moyenne chinoise et de la perspective des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin en 2022.

La France n’est pas délaissée

L’objectif est également de faire venir la clientèle chinoise dans les villages de vacances à l’étranger, notamment en France et au Japon.