Ce bar à lapins fait un tabac à Hong Kong

Le Rabbitland Cafe, premier bar à lapins de Hong Kong, a ouvert ses portes il y a un an dans le quartier de Causeway Bay. Il permet aux clients de prendre un verre ou manger un morceau au milieu de spécimens de toutes races et de toutes tailles.

Une douzaine de lapins, recueillis après avoir été abandonnés, peuplent l’établissement, et il est évidemment possible, voire conseillé, de les caresser et de les câliner.

Mais hors de question, pour autant, de manipuler sans précautions les petits habitants des lieux. Des règles strictes régissent la façon dont les lapins doivent être traités et toute personne ne les respectant pas devra quitter le Rabbitland Cafe.

Il est par exemple interdit de tirer les oreilles des animaux, a précisé à l’AFP le cofondateur du café Teddy Chui, 29 ans.

bar à lapins

Les jeunes entrepreneurs chinois à l’origine du projet se sont inspirés d’un bar à lapins récemment ouvert à Tokyo, mais aussi d’établissements qui se multiplient dans le monde entier, dans lesquels les clients peuvent boire et manger entourés de divers animaux.

Ce phénomène se développe surtout dans les mégalopoles asiatiques car la taille très réduite des habitations empêche les citadins d’avoir des animaux de compagnie.

Rabbitland est critiqué par les associations de défense des animaux qui jugent les lapins trop fragiles pour supporter le stress dû à la présence d’un grand nombre de personnes.

Adresse : 3/F, 530 Jaffe Rd, Causeway Bay